Le pensionnat Bokura

Le pensionnat de l'art
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand le destin frappe [suite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Quand le destin frappe [suite]   Lun 17 Déc - 19:27

Durant le trajet dans l'ambulace Katso était paniqué. Qu'st-ce qui pouvait bien se passer à son père? Dans sa tête il y avait plein de scénario qui se passait des meilleurs comme les pires. Il savait que Kei aurait dû se reposer. Ils auraient dû boire quelque chose dans un petit café. Ce ne pouvait e^tre que ses jambes. Kat était assis et regardait son père avec un regard brouillé par les larmes. LEs ambulanciers parlaient ensemble, c'était la première fois qu'il voyait de jambes comme celles de Kei et Kats lui, tenait, pour la première fois, la main de son père. Il voulait le rassurer. Certe, le jeune russe-japonais c'était entendu prononcer le mot: papa, mais il aurait tellement préférer l pononcer dans un autre ciconstence.

Ils finirent par arriver à l'hopital, mais contre la volonté e KAtsuo, il û rester dans la salle d'attente. Kats était tellement nerveux. Il tenait dans ses mains les livres qu'ils avaient achetés pour Al. Il voulait que son père s'en sorte..

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Lun 17 Déc - 19:40

Shykeirô s'était évanouie dès qu'on le posa dans l'ambulance. Il ne souffra donc pas pendant tout le trajet, ce qui était plutôt une bonne chose. Par contre, il était serein et ne semblait pas inquiet. Peut-être parce que ce qu'il avait entendu avant de sombré l'avait réconforté. Soulagé même. Son fils, pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient l'avait appelé "papa". C'était étrange de tenir à ça, mais Kei s'était sentit tellement mal après, il avait tant voulu avoir une vie normal entre père et fils. Malheureusement, ça n'arrivait que dans les contes de fées apparemment...

Arrivé à l'hôpital, on le déplaça jusqu'à la salle d'opération. Il reprit conscience à cet instant. Jamais dans l'histoire de cette hôpital un homme n,avait été plus sauvage que Shykeirô Soma. Si bien qu'il fallait plus de deux hommes pour le tenir sur la civière le temps qu'une infirmiere lui administre le sédatif. Encore là, il lui fallut plusieurs minutes pour qu'il s'endorme, étant habitué à beaucoup plus de sédatif que ça.

Ça prit quelques heures pour l'opération et l'on laissa Shykeirô seul dans sa chambre. Pour le moment, il ne fallait pas lui annoncer de mauvaises nouvelles. Il dormait encore, tant mieux. Une infirmière alla chercher Katsuo.


"Vous pouvez y aller maintenant, il se repose."

Dit-il avant de le quitter. Quand Katsuo fu entré dans la chambre, il put voir son père dans un lit, certainement moins tendus, mais les traces de sa lutte contre les médecins parraissaient encore un peu.

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mer 19 Déc - 21:20

Katsuo n'avait pas pensé que c'est parole auraient pu faire que Kei se sente mal. Si il l'avait su il ne l'aurait pas dit. Il se serait tut et Kei aurait pu se sentir mieux, mais peut-être aurait-il eu moins l'air serein. Cela avait fait tout drôle à Kats d'Avoir prononcé ses mots. Il ne s'attendait pas à prononcer ses mots alors que son père tombait à cause de ses jambes et qu'il hurlait de douleur.

Si Kats savait ce que son père devait endurer dans la salle d'opération. Deux hommes qui devaient le tenir le temps qu'une infirmière lui administre le sédatif. Le jeune Soma, lui, était dans la salle d'attente en train de se faire plein de scénario dans sa tête. L'attente était si dure...

Au bou de quelques heures, heurs interminable pour le jeune homme, une infirmière vint le chercher. Lorsqu'elle s'avanca Katsuo c'était lever de sa chaise et regardait l'infirmière qui lui annoncait qu'il pouvait aller voir son père.

Il entra dans la pièce après avoir été queleques secondes dérrière en ayant toujours à la main le sac qui contenait des livres. Il entra dans la pièce et pu voir son père. Il semblait calme et surtout moins tendus, mais il pouvait voir de drôle de marque sur lui. Que c'était-il passé? Est-ce que c'était des marques qu'avait fait sa chute sur lui? Kat ne le savait pas et le saurait sûrement jamais. Il y avait une chaise près du lit de Kei et le fils du surveillant alla s'y asseoir. Kats joignit les mains et regarda son père en attendant que l'homme se réveil.

L'élève était rester là quelques heures, mais au bout de tout ce temps, il s'endormit. Il avait raproché la chaise près du lit et s'y était accoter. Le sac était maintenant par terre près de lui et Kats dormait. Il semblait paisible, mais dans sa tête il pensait à plein de chose entre autre à ce qu'il avait dit son père lorsqu'il était tombé.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 20 Déc - 19:21

Le dit père se réveilla bien des heures plus tard lorsque le sédatif ne fit plus effet. Finalement, après l'opération, les infirmiers en avait rajoutés, espérant retardé le moment où ils devrait leur annoncer la nouvelle. Devant la sauvagerie du surveillant, ils avaient un peu peur de sa réaction. Surtout après avoir lu son dossier. Il fallait dire que ce n'était pas tout les jours que l'on pouvait voir quelqu'un remarcher alors qu'il était en chaise roulante. Malheureusement, il devrait faire encore de la réadaptation avant de pouvoir remettre ses prototypes.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il faisait sombre. Il essaya de se redresse, mais y renonça. Il ne sentait ni ses jambes-ce qui était normal-ni ses bras-ce qui n'était pas réellement normal-. Il se demandait ce qui lui était arrivé lorsqu'une douleur au dos lui parvint. Il avait l'impression de se retrouver en plein cauchemar. Du déjà vu affreux qu'il voulait oublier. Une sensation d'avoir déjà vécu ce qui était en train de se produire. Ses bras, son dos, ses jambes...Tout ce cirque se répétait. Ce pouvait-il que...?

Il remarqua aussi son fils, couché sur le bord de son lit. Un si gentil garçon. Ça n'avait pas toujours l'air d'être ainsi, mais pourtant, il s'en rendait compte. Son fils était bon. Sous ses airs de rebelles, son enfant était aussi fragile que lui. C'était fou comme le père et le fils se ressemblaient. Tout le monde n'avait pas besoin de grands schémas pour deviner qu'ils étaient parents. Seul les imbéciles ne pouvaient savoir qu'un lien de sang les liait.

Finalement, décidé à être le plus têtu possible, il essaya de sortir de son lit. Pourrait-on dire que la chute fut merveilleuse et plutôt brusque. S'écrasant dans un bruit sourd, il se retrouva à admirer les moutons de poussière qui vivaient une vie normale en dessous du lit d'hôpital. Bientôt, on viendrait les tuer...Pauvre d'eux.

Pour en revenir au sujet, ce dernier était étendue de tout son long, et parvint au bout de quelques temps à se remettre dans son lit, frustré plus qu'autre chose.

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 20 Déc - 19:35

Lorsque Kei tomba du lit Katsuo se réveilla en saursaut. Il ne s'attendait pas à un réveil ainsi. Il n'eut pas le temps d'aider son père qu'il était de nouveau sur le lit. Katsuo regarda son père inquiet. Est-ce que c'était voulu ou bien était-il tombait en bas du lit pendant son sommeil. Katsuo était maintenant debout, il semblait si inquiet.

~Mais.. Que c'est-il passé?

Demanda le fils inquiet toujours en regardant son père.

~Tu vas bien? Tu n'As rien de cassé?

Katsuo n'avait pas réfléchit avant de poser la question. Il se sentit stupide par la suite d'avoir laisser ses mots sortir d'entre ses lèvres. Le jeune homme se rapprocha du surveillant. Au lieu d'être à ses jambes il était maintenant à sa tête.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 20 Déc - 19:42

Shykeirô sursauta en entendant la voix de son fils. C'est sûr qu'avec tout ce bruit, il avait du alerter l'étage. Pourtant, personne ne vint et c'était tant mieux. Kei ne se sentait pas prêt à recevoir le verdict des médecins. Il préférait être dans le coma plutôt que d'entendre que la chaise roulante sera de nouveau son moyen de transport pour quelques temps, voir plus

"J'ai débarqué du lit voyons"

Essaya-t-il de plaisanter comme si c'était la chose la plus normale du monde. Souriant doucement malgré la douleur, il entendit le reste de la phrase du dernier commentaire de son fils. Il eu un rire sombre, mais léger. Au moins, ca le mettait de meilleure humeur. C'était déjà une bonne nouvelle d'une certaine façon.

"Non non..."

Assura-t-il en souriant bien qu'il ne puisse bouger les jambes et que ses bras le faisaient souffrir. Sinon, il allait tres bien. Par contre, il n'inquiéterait pas son fils pour ça, ce n'était pas vraiment le moment en faites. Surtout que le reste de la journée allait certianement être dur pour les deux hommes, valait mieux ne pas empirer immédiatement la situation.

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Ven 21 Déc - 18:34

Kats vit qu'il avait fait surdauter son père et ça ce n'était pas vriament voulu. Le jeune homme c'était attendu à ce qu'une infirmière entre dans la chambre, mais il n'eut rien. La réponse du père ne rassura aucunement le fils.

~ D'accord.

Katsuo n'était pas convaicu, même le sourire de Kei ne le rassura pas. Devait-il être rassuré? Katsuo en avait aucune idée.

~...

LE jeune Soma en attendant la réponse de son père n'eut aucune réaction. Ce n'était pas normal qu'il lui réponde ainsi. Les deux hommes se ressemblaient et Kat savait que quand il répondait comme ça c'était le comtraire, mais il ne voulut pas poser d'autre questions alors il tint le silence.

~Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire ou à manger?

JKatsuo commencait à avoir faim et il avait soif aussi quelque chose ferrait probablement plaisir aux deux hommes.

*Je me demande ce qu'il peut bien avoir...*

ET oui, le fils était toujours aussi inquiet pour son père.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 27 Déc - 13:47

Shykeirô regarda son fils. Il était bien courageux de faire ça. Le jeune semblait s'inquiéter vraiment, mais Kei ne voulait pas. Il ne méritait même pas cette attention, cette inquiétude. Il ne méritait que sa haine. Pourquoi tout le monde semblait si gentil. Kei baissa la tête, il repensait a Yujin. Il devrait l'éloigner de lui, le surveillant deviendrait un fardeau bien trop lourd à porter pour un élève. Il aurait du faire attention, il savait que son infirmité pouvait causer ces sortes de choses. Il aurait du refuser la déclaration de Yujin, pourant, juste à y penser, son coeur semblait s'égrener. Il aimait le jeune homme, il le savait, mais il ne voulait pas devenir lourd.

"Oui, ça nous ferait du bien. De l'eau par contre pour moi si jamais tu vas aussi chercher quelque chsoe à boire...Merci Katsuo, merci..."

Fit-il d'une voix soudainement bien moins heureuse. Il n'aurait pas du penser à son amoureux. Il ne l'avait pas dit à Katsuo. Comment il allait réagir en voyant que son camarade de classe était le nouvel amoureux de son propre père. En plus d'être inquiet pour Yu, il devenait inquiet pour lui-même. Dans quel merdier s'était-il engagé? Une chance qu'il y était habitué maintenant de se mettre dans les situations impossibles.

Pendant l'absence de Katsuo, un médecin vint le voir. D'ailleurs, leur conversation fut mouvementé. Le médecin, calme, le surveillant, déchaîné. Lorsque l'autre partit, Kei était dans une colère noir et s'était enfoncé l'oreille dans la tête XD. Lorsqu'il se calma, il remit le coussin sous sa tête et attendit l'arrivée de son fils en espérant qu'il ne l'ai pas entendu crié. Bien que ce serait étonnant, cas sa voix portait énormément.


*Je..ne...veux...pas*

Pensa-t-il douloureusement dans sa tête. Il ne voulait pas y retourner, mieux valait que quelqu'un en finisse maitnenant. S'il était pour retourner là-dessus, il préférait crever et de loin. Soupirant, il regarda le plafond, attendant son repas. Ce qu'il détestait devoir compter sur les autres...

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 27 Déc - 20:57

Lorsque son père eut terminé de parler, Katsuo sortit de la pièce sans rien dire. Entre lui et Kei il y avait une petite friction qui se faisait sentir. Est-ce normal? Non, je ne crois pas. Katsuo fini par trouver l'endroit où il vendait de la nourriture. Certes, une infirmières viendrait en porter à Kei, mais Katsuo avait faim aussi. Alors il parla avec celle qui était en charge de la nourriture et repartit avec deux plateau-repas. DAns une distributrice KAtsuo alla se chercher une boisson-gazeuse et une bouteille d'eau pour son père.

Il monta alors les marches qui menaient à l'étage de son père, mais en montant il entendit un cri et la voix de ce cri KAtsuo la connassait très bien! C'était celle de son père! Qu'avait-il? Mais puisqu'il avait les plateaux repas dans ses mains il ne pu se dépêcher à monter, alors il acceléra un peu la cadence de ses pas et finit par entrer dans la pièce. KAtsuo sentait qu'il y avait quelque chose qu'il n'allait plus. Katsuo déposa le plateau de son père sur la table qu'il y avait après le lit et s'installa non loin avec le sien. IL ne parla pas, il atendait que son père parle en premier.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 27 Déc - 21:27

Kei regarda son fils revenir. La bouteille d,eau fut vidée en moins de quelques secondes. Il en avait besoin. Il remarqua que son fils ne parlait pas. Il l'avait donc entendu hurler. Il soupira. Mieux valait aller droit au but. D'ailleurs, Shykeirô n'était aps douer pour tourner autour du pot.

"Je me remet à al chaise roulante."

Fit-il d'une voix très rauque. Il avait peur, mais est-ce qu'il le laissait voir? Non, il ne voulait pas y retourner. Il eu un soupir et prit le plateau repas. Il mangea sans se soucier de quoi que ce soit. Il était bien comme ^ca, sans regarder l'avenir en face. Il mangea lentement, sans réellement de nécessité. Il navait pas fait, mais il devait faire quelque chose pour enlever son malaise.

"Merci pour l'eau."

Dit-il par la suite comme si de rien n'était. Il se fihcait pas mal de ce qui lui arriverait maintenant.

*Je refuse de me rasseoir sur cette chose...*

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Lun 14 Jan - 18:17

Katsuo était assit près de la tête du lit de son père. Il c'était attendu à tout, mais pas à ça. Son père allait être en chaise roulante, mais comment allait-il faire à l'école et avec son poste de surveillant? Al allait-il lui donner congé? Katsuo ne fit que regarder son père, mais dans le regard du jeune homme on pouvait voir qu'"il était réelement triste, c'était une des rare fois qu'il affichait ce sentiment devant son père.

~Je serais près à t'aider.

Combien de personne allait lui dir ça? Kats était près à tout pour aider son père. Quitte à rester avec lui la plus part du tmeps. Oui ,mais les élèves de l'école et l'orgeuille de Kats? Maintenant qu'il savait qu'il était son vrai père et qu'ils c'était beaucoup rapprochés Katsuo ne voulait pas laisser son père ainsi, surtout en étanmt en chaise roulante.

Le père remercia le fils pourl,eau.


~Ce n'est rien. Ça me fait plaisir et si tu as besoin de quelque chose ne te gènes pas.

Il sourit, d'Accord il était peut-être forcé, mais au moins il avait sourit. Cela allait tellement changer pour lui et Kei.

~Tu veux une autre bouteille d'eau?

Demanda le fils en regardant le père.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Yujin Mazashi
Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 25
Année ou poste : 6e année
Art pratiqué : Écriture, dessin, théâtre
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kendo et kyudo
Date d'inscription : 30/03/2007

Feuille de personnage
Âge :: 18

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mar 15 Jan - 20:07

Yujin avait été convoquer au bureau du directeur alors qu'il s'apprêtait a aller s'entraîner. Lorsqu'il arriva au bureau du directeur, le gentilhomme lui parla a propos de Shykeirô. Monsieur Hinoto avait ressues un appel de l'hôpital le prévenant que son frère, Shykeirô, avait eu un problème. Et le directeur avait trouver pertinent de le dire a l'élève. Il devait sans doute savoir pour Yujin et le surveillant.. Sinon, pourquoi l'aurait-il convoquer pour lui dire ça?

Monsieur Hinoto lui expliqua en bref la situation. Yujin était plus qu'inquiet pour l'homme qu'il aimait... Et ça paraissait. Dès qu'il sorti du bureau du directeur après être informé, Yujin se rendit directement a l'hôpital pour aller voir si Shykeirô allait bien. La seule chose que Yujin savait c'est que les jambes de Kei l'avait lâchés et qu'il dût se faire hospitaliser. Et heureusement que Quelqu'un était là pour l'aider a ce moment... (Yujin ne sais pas que c'est Katsuo Soma, Al ne l'avais pas préciser.. Et de toute manière, Yu ne savait pas vraiment qui était Katsuo.)

Arrivé a l'hôpital, Yu allât demander où était la chambre de Shykeirô Hikari et s'il pouvait recevoir de la visite. Ils leurs répondit s'il faisait parti de la famille parce que les heures de visites d'en ce moment était pour la famille. Yu hésita légèrement a répondre mais ne fit que répondre la vérité:


"Je.. je suis son petit ami..."

Il resta calme en le disant, sans vraiment grande gêne. La dame fût très légèrement surprise mais lui répondit que dans ce cas, ça allait. Elle lui dit alors quelle était la chambre de Shykeirô et il s'y rendit.

La porte était légèrement ouverte. Alors, Yujin entra, quelque peu timidement, passant dabord la tête pour voir s'il ne dérangeait pas, puisqu'il entendait des voix dans la chambre, montrant que Kei était réveillé et qu'il y avait vraiment une deuxième personne avec lui.
Restant a l'entrée de la chambre, Yu regarda les deux homme.. Un rouquin plutôt mignon était l'invité. Il semblait avoir le même âge que Yujin... Que pouvait-il avoir comme lien de parenté avec Shykeirô? ... M'enfin, peu importe...
Il demanda alors timidement...


"Bonjours Shykeirô... Je... je ne dérange pas? ... On.. on m'a dit qu'il t'étais arrivé quelque chose et que tu étais a l'hôpital... Je .. J'étais inquiet alors... "

Dit-il, légèrement rougit de gêne, ne sachant pas trop quoi dire... Alors il stoppa là. Il se trouvait un peu de trop étant donné que Kei n'était pas seul.... Il se demandait d'ailleurs s'il avait fait une gaffe en l'appelant par son prénom devant quelqu'un d'autre... Mais s'était un réflexe.. Kei lui avait permit de le tutoyer et de l'appeler par son prénom alors il en avait pris l'habitude....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mar 15 Jan - 20:18

C'était ce qu'il ne voulait pas entendre. Aider...Il allait encore devenir un poids a cause de ses jambes. Katsuo continua de parler, mais Kei ne savait pas quoi répondre. De toute manière, il n'y avait rien à dire. Finalement, il lui demanda s'il voulait une autre bouteille d'eau.

"Non merci, ça va aller, je suis correcte pour le moment."

Il se força à sourire pour son fils, puis la porte s'ouvrit. Son visage, heureusement tourné vers son fils, se crispa lorsqu'il reconnu la voix timide de son compagnon. Un frisson désagréable lui parcourut le dos. Kssa, Al n'aurait pas pu retenir sa bouche pour une fois? Pourquoi fallait-il qu'il se mêle toujours de ses affaires. Il aurait voulut ne pas mêler Yujin à toute cette histoire. Il baissa légèrement la tête, puis la tourna vers Yujin. Il n'avait aucun sourire, mais c'était habituel, donc...

"Yu...Non, ça va...Viens, approche. Tu ne dérange pas."

Il soupira de façon inaudible. Il avait tutoyé Yujin lui aussi, mais sincèrement, il s'en fichait. Il n'avait pas le temps de faire attention à ce qu'il disait. La mauvaise nouvelle était déjà trop tappante pour lui pour qu'il s'emmerde à faire attention.

"Yujin, voici Katsuo Soma,mon.."

Il s'arrêta brusquement en plein milieu de la phrase. Bon d'accord, il y a pas faire attention et faire attention. Il se tourna vers Katsuo. Évidemment, il ne continuerait pas sa phrase. Il ne savait pas encore si son fils accepterait qu'il le présente comme tel.

"Enfin, vous devez vous connaître étant donné que Bokura n'est pas si grand. C'est en quelque sorte le frère d'Ishihara. Il t'en a peut-être parlé."

Il essayé de changer de sujet, mais bon. Son regard se perdit sur le plafond de sa chambre d'hôpital. Il se sentait coincé. Deux secrets dans la même pièce. Son amour, plus qu'interdit avec l'élève et son lien père et fils avec Katsuo. Ce n'était pas son jour. Il espérait seulement qu'Al ne se pointe pas...

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mer 16 Jan - 18:08

Katsuo n'eut le temps de rien dire qu'il entendit une voix qui venait apparement de la porte de la chambre. Qui cela pouvait bien être? Mais étrangement cette personne tutoyait Kei et l'apellait pas son prénom. Quel lien avait-il en eux. Lorsque Kats pu voir le visage de la personne il pensa qu'ils devaient avoir à peu près le même âge.

Lorsque Kei fit les présentation Katsuo se retourna pour le voir de face. Yujin. Il n'avait jamais entendu parler de lui. Alors Kei hésita à lui avouer leur lien. Katsuo devrait peut-être comemncer à se faire à cette idée, mais quelque chsoe le retenait encore de garder ça secret...


~Enchanté.

Pour être poli il lui présenta la main pour que ce dernier la serre. Mais quelque chose lui revint en tête. Ce jeune homme avait prononcé qu'il s'inquiètait pour l'homme! Quelque chsoe de ma normal se tramait....
Yujin, le frère d'ishi... ishi aussi lui cachait quelque chose....


~ En faite, je ne le savait pas qu'Ishi avait un frère...

Il regarda son père et ensuite il regarda Yujin. C'était pas normal... KAtsuo n'aimait pas trop cela... et quelque chsoe d'étrange flottait dans l'air.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Yujin Mazashi
Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 25
Année ou poste : 6e année
Art pratiqué : Écriture, dessin, théâtre
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kendo et kyudo
Date d'inscription : 30/03/2007

Feuille de personnage
Âge :: 18

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Dim 20 Jan - 20:56

Yujin espérait vraiment ne pas les déranger... Parce qu'en plus, ils devaient être parents vu l'heure de visite... Mais Yu se demandait quel sorte de lien de parenté avaient-ils ... Puisqu'en plus, Yujin et le jeune homme roux semblait avoir le même âge.. ça serait plutôt troublant de savoir que ce jeune garçon serait le fils du surveillant.. Mais comme Shykeirô ne lui avait jamais rien dit de tel, Yujin ne s'en faisait pas trop.. De toute façon, ça ne l'aurait pas déranger.... Il aimait Shykeirô, un point c'est tout.. Peu importe ce qui pourrait bien arriver...

Kei le rassura un peu en lui disant qu'il ne dérangeait pas et qu'il pouvait venir.. Il n'avait pas le moindre sourire... Ce qui n'était pas des plus rassurant.. C'est vrai que d'être pris dans un lit pour le surveillant ne devait pas être des plus agréables...
Mais Kei l'avait aussi tutoyer, montrant qu'il pouvait surement en faire de même sans que ça ne dérange... Ça le rassurait encore un peu plus...

Il avança alors dans la pièce et les présentations se firent. Shykeirô présenta le jeune homme sous le nom de Katsuo Soma. Il s'arrêta brusquement après un "mon" , ce qui l'intrigua légèrement... Mais il n'allait pas poser de question, de peur d'avoir l'air indiscret. Si Kei n'en avait pas ajouter plus, c'est qu'il ne le voulait pas... ...Mais s'était légèrement louche tout de même...

Katsuo avança la main en disant "enchanter" . Yujin avança alors aussi le bras pour engager la poignée de main, lui souriant gentiment.


"Enchanté de même, Soma."

Habitude des politesses. Puis il lâcha sa main et baissa le bras...
Comme il ne le connaissait pas et qu'ils n'étaient pas proche, il se devait de l'appeler soma a moins qu'il ne lui autorise le contraire. Et il en valait de même pour le vouvoment. ...Comme d'habitude...

Il écouta Kei parler a Katsuo et ce dernier lui répondre.


"En fait, Ishihara ne doit pas vraiment aimer parler de moi... Il ne m'a jamais considérer comme son frère réellement... Et il ne trouve pas utile de parler de moi ou de nos parents aux gens qu'il rencontre... "

Dit-il tristement. Puis il enchaîna;

"Comme ça, vous connaissez mon frère? ^_^"

Il se demandait quel sorte de connaissance... Parce que n'ayant plus aucune nouvelles de son frère qu'il n'a toujours pas revu ici, il ne savait pas quel était ses connaissances.. Ou même s'il sortait avec quelqu'un. ... Ni même s'il avait enfin perdu sa virginité! (xD) Enfin bref...

Souriant gentiment, il regardait kei et Katsuo, légèrement mal a l'aise de s'être incrusté alors qu'ils parlaient déjà...


"Mais.. Vous êtes sûr que je ne dérange pas? é_è;"

Leur demanda-t-il alors, pour se rassurer... Il n'aimait vraiment pas jouer les incruste et voulait s'assurer qu'il ne dérangeait pas... S'était simplement et juste naturel pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Lun 21 Jan - 22:09

(Il risque d'être court, je m'en excuse déjà)

Shykeirô regardait les deux jeunes hommes. Ils ne se connaissaient pas? Enfin bon, ils se conaissaient maintenant. Kei regarda les couvertures de son lit d'hôpital. Il ne savait plus quoi faire. D'un côté, son petit ami qui avait l'âge de son fils et de l'autre, ce dernier, qui ne voulait pas que les autres le sachent. Il était pris entre deux feux. Il ne voulait pas réellement d'une scène de famille. Il en avait déjà assez avec les mauvaises nouvelles. Il avait apprit qu'il devrait se remettre à la chaise roulante et juste ça, c'était assez pour le mettre de très mauvaise humeur. Il regarda Katsuo, puis Yujin. Ce dernier reposa cette question qui l'agaçait tant...

"Non Yu tu ne dérange vraiment pas. Combien de fois faudra-t-il que je te le répète. Ta compagnie me fait du bien..."

Lui assura-t-il en essayant de faire un sourire qui ne réussit pas très bien. Il bougea un peu, mais une douleur le fit stopper. Son dos, ce dos...Un soupire silencieux sortit de ses lèvres. Il devenait en colère plus le temps passait. Sincèrement, il détestait ça.

"Katsuo...Je ne reviendrais pas à l'école."

Fit-il en se retournant vers son fils.

"Par contre, je n'abandonne pas l'idé que nous avions eu."

Il parlait d'habiter ensemble, comme père et fils. Par contre, il ne voulait pas retourner à l'école. La honte montait déjà en lui. Se promener dans le pensionat en chaise roulante. C'était au dessus de ses forces et pas à peu pres. Il baissa les yeux. Puis releva la tête vers le plafond. C'était vraiment chiant.

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Lun 21 Jan - 22:26

(Ouki.... encore une fois... LES LARMES ME SONT MONTÉES AUX YEUX!!!)

Katsuo regardait son père. Il était incaapbe de le voir dans cette état. Tout avait commencer à cause de son beau-père... L'homme qui l'Avait maltraité et qu'il avait pensé pendant des années que c'était son vrai père...Kei était heureux de savoir que c'était l'autre homme qui le maltraitait, mais au pensionnat. Il essaya de chasser cette pensé désagréable... Soma... il n'aimait pas ça... Il devait faire ce qu'il avait dans l'idée de faire le plus tôt possible... Mais Kira?

~Apelle-moi Katsuo s'il te plaît.

Dit-il à celui qui était son beau-père et son beau-frère sans qu'il ne le sache vraiment et voila qu'il demandait comment il connaissait Ishihara.

~Je suis le petit ami de ton frère.

Était-ce une bonne façon d'annoncer à un aîné que son petit frère est homosexuel? Mais bon qu,est-ce que Kats en avait à foutre? Mais par contre ce que lui dit son père lui glaça le sang. il ne revenait pas à l'école.

~Tu es sérieux? Mais vas-tu revenir lorsque tu pourras quiiter la....

Il allait ajouter avec " chaise roulante", mais quelque chsoe le bloqua. Mais ce qu'il dit par la suite le rassura.

~Alors.. .Faisons le le plus tôt possible! Je ne veux plus attendre!

Il regardait son père, déterminé. On pouvait voir qu'ils se ressemblaient beaucoup ,mais en Kats il y avait aussi le côté calme de son parrain et il avait autant du père en lui. Comment allaient réagir les deux hommes de dis-huit ans qu'un homme les "reliaient" ensemble?

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Yujin Mazashi
Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 25
Année ou poste : 6e année
Art pratiqué : Écriture, dessin, théâtre
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kendo et kyudo
Date d'inscription : 30/03/2007

Feuille de personnage
Âge :: 18

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Lun 21 Jan - 23:09

[mon yu est très très très triste T_T (moi aussi >_<')]

Katsuo demanda donc de ne plus l'appeler par son nom mais par son prénom. Il fi un signe d'approbation, comprennant qu'il ne désirait plus se faire appeler Soma.
Puis, la suite le fit sourire. Son petit ami? Alors Ishi était bisexuel finalement? (parce qu'Ishi avait déjà eu quelques petites amies auparavant mais rien de touours bien sérieux.)


"Oh, c'est une bonne nouvelle ça... Comme ça Ishi a trouver l'amour..."

Fit-il avec un léger sourire paisible. Il était heureux pour son petit "frère"... Enfin, il avait en quelque sorte des nouvelle de ce dernier... même si ça ne venait pas directement de lui.

Ce que lui répondit Shykeirô ne le rassura pas autant qu'il l'aurais fallut. Il avait semblé été agacé par la question... Il baissa alors la tête, posa sa main droite sur son bras gauche, par malaise et répondit un petit "désoler..." .

Il remonta le visage en entendant la nouvelle que son amoureux disait au jeune homme roux. Sur le coup, il répondit un :


"Pardon??..."

Mais se tût directement, laissant Katsuo s'exprimer en premier...
Mais il n,ajouta rien avant que Kei ne aprle d'un projet qu'il devait faire avec Katsuo que Yujin ignorait totalement... Tout comme la raison qui pousserait Kei a ne plus revenir au pensionnat.


"... .... Mais.. Shykeirô.... P..Pourquoi tu ne voudrais plus revenir au pensionnat? .... "

Demanda-t-il alors tristement. Il avait la gorge sérée et il était mal a l'aise. Il n'avait pas envie d'embêter Kei mais il voulais savoir... Surtout que de savoir que Shyekirô ne serait plus a l'école voudrait dire qu'ils ne se verraient plus aussi souvent, et peut-être même plus du tout, ce qu'il désirait encore moins....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mar 22 Jan - 11:55

Al allait le tuer...
Shykeirô regarda son fils et répondit affirmativement à sa question. Si jamais il quittait à nouveau sa chaise roulante, il reviendrait au pensionnat sans hésitation. Bokura était sa maison de toute manière. Enfin, bientôt, lui et Katsuo habiteraient dans une vrai maison et ensemble cette fois. Une chance qu'Al avait promis de passer les aider, car deux hommes de la meme famille dans une maison...Le bordel serait vite là. Sa chambre dans l'école était en ordre, mais c'était surtout pour éviter les leçons de morales.


"Si la Russie répare leur prototype, je reviendrai sûrement. Et puis, je n'ai pas l'intention de finir ma vie dans une chaise roulante."

Grogna-t-il, plus déterminé que son fils. Il ne voulait pas y retourner et savait très bien ce qui arriverait lorsqu'on essayerait de le faire asseoir. Il exploserait en colère et frapperai sans doute ses médecins. Juste d'y penser et il avait le goût de vomir. Ce qu'il aimait encore moins, c'était d'embarquer Yu et Katsuo dans cette histoire de fou.

Il se tourna vers Yujin quand celui-ci parla. Il réussit à esquisser un doux sourire pour son amoureux. Les sourires, seuls Katsuo, Yujin et Al en avait le droit.


"Je ne suis pas en état de travailler de toute manière Yujin, mais ce n'est pas ça qui m'empêchera de te voir. Il en faut plus pour m'arrêter^^"

Il semblait joyeux malgré la mauvaise nouvelle, mais il enfonçait en lui toute la colère que ça alimentait. Il ne voulait pas effrayer Yujin alors que ça faisait si peu de temps qu'ils étaient ensemble. Il se souvenait encore des fois où il était des plus violents...Pauvres élèves. Un soupir franchit ses lèvres.

"Katsuo, je crois que dès que je sortirai d'ici, nous irons faire ce dont nous n'arrêtons pas de parler."

Il sourit à son fils, puis regarda le plafond. C'était vraiment long...être couché sur un lit d'hôpital en sachant que l'on risquait de ne plus jamais marcher. Rien ne paraissait, mais il était terrorisé. Disons que retourner en fauteuil roulant...ce n'était pas son idée principale...

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al-Tar Hinoto
Directeur du pensionnat
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Jeu 24 Jan - 21:32

"Les prototypes ont été renvoyés en Russie. Dans quelques mois nous devrions être avertit de tout changement. Je suis sûr qu'il le répareront et même le perfectionneront. Mais n'oubli pas, tu n'étais qu'un cobay à al base. Il était normal que ça ne fonctionne pas très bien."

Al n'avait eu aucune difficulté à venir dans sa chambre. Étant directement de parenté avec Kei, l'infirmière l'avait laissé passer sans dire un mot. Arrivé dans la salle, il avait un peu attendu avant de parler, laisser les trois garçons papoter un peu tout seuls. Personne ne semblait l'avoir remarqué. Il sourit à son filleul, à Yujin, puis porta son regard sur Kei.

"Par contre, l'idée de perdre un surveillant me déplaît Kei. En chaise roulante ou pas, tu demeure la crainte des élèves et un bon moyen pour qu'il n'y ai pas d'émeute. Si tu ne viens plus..."

En faites, ce qu'il disait, c'était qu'il s'opposait farouchement à l'idée qu'il ne vienne pas à l'école. Mais ça, seul Kei, ou peut-être Kats, pouvait véritablement comprendre le sens de ses paroles. Il alla prendre une chaise et s'approcha du lit de son frère.

"Tu as des visiteurs^^ Je suis content."

Il fit un clin d'oeil à Yujin, mais ne perdit pas son sourire.

"Kei, ils ont dit que si tu refusais d'embarquer sur la chaise ce soir, il t'endormirons pour te ramener à l'École."

Annonça-t-il sur le ton de la conversation comme si ce n'était rien de plus qu'une conversation amical entre plusieurs personnes.

_________________
Seiishi!
*Rougit..*
Te déteste^^
______
+La douceur est ma force lumineuse, la cruauté est mon double+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Dim 27 Jan - 15:30

Katsuo allait répondre à son père et poser probaablement une question. Est-ce que c'était normal que Yujin et Shykeirô se parle ainsi? Katsuo se posait réelement des questions. Ce n'était aps du genre à son père de parler ainsi à un élève alors pourquoi lui parlait-il ainsi?

Revenons à la voix qui venait de se faire entendre. Katsuo savait à qui appartenait cette voix sans qu'il n'est besoin de voir le visage. La voix appartenait à Al-Tar, le directeur du pensionnat et son parrain. Il se retourna pour voir son parrain. Il était content de lui vois, même si ce n'était pas le meilleur endroit et le meilleur moment. Le livre qu'ils avaient acheter était toujours par terre près de Katsuo.


~Al!

Il sourit à son parrain et la réflection de se dernier le fit avoir un petit rire.

~Aurais-tu pensé que je l'aurais laissé seul?

Au moins le fils et le frère pensait la même chose. Kei devait venir à l'école quand même. Les élèves pouveaient toujours être pire, mais en même temps Katsuo pourrait ne pas être long et donner un coup de main à son père en cas de problème.

~C'est une bonne nouvelle! Tu vas pouvoir sortir d'ici se soir!

Katsuo se montra emballer tout d'un coup. Est-ce normal ou c'était qu'Al agissait sur son tempérament.

~Ah oui! C'est vrai.

Il se pencha et ramassa le sac par terre.

~Tu veux qu'on lui donne maintenant?

Katsuo venait d'oublier Yujin. Depuis que Katsu avait appris que Kei était on père c'était la première fois qu'ils se retrouvaient tous les trois dans la même pièce.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Yujin Mazashi
Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 25
Année ou poste : 6e année
Art pratiqué : Écriture, dessin, théâtre
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kendo et kyudo
Date d'inscription : 30/03/2007

Feuille de personnage
Âge :: 18

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Dim 27 Jan - 18:13

Yujin écouta ce que le surveillant dit. Chaise roulante? Prototype? De quoi parlait-il? Yu n'était pas au courant du fait que Kei avait des problèmes aux jambes... Bon d'accord, c'est vrai qu'avec le massage au dos qu'il lui avait faire lors de leur première rencontre, Yu avait remarquer un problème vers les jambes - puisque tout ce passait d'abord par le dos - mais il ne pensait pas que ça pouvait être aussi grave qu'une chaise roulante.. Ça inquiétait encore d'avantage Yujin... Mais il n'ajouta rien...

Puis, il regarda Shykeirô lui parler avec un doux sourire... Il lui rendit ce doux sourire, étant plus rassuré de savoir qu'il ferait tout pour qu'ils puissent continuer de se voir, même s'il ne serait plus au penstionnat tant et aussi longtemps qu'il serait en chaise roulante. L'idée qu'il ne vienne plus ne l'enchantait guerre... Mais la balance s'équilibrait lorsqu'il lui disait qu'il ferait en sorte de le revoir. Mais Yujin n'ajouta rien.. Il n'avait rien a ajouter réellement de toute manière.. alors il ne faisait que se taire.. et se taire...... écoutant simplement Katsuo et Kei converser sur un prjet qui était toujours inconnu a Yujin. Mais qu'aviaent-ils de prévu ces deux-là? A la longue, ça devenait plutôt irritant de ne pas savoir.. Mais il ne disait rien.. ce ne devait pas être de ses affaires....

C,est alors qu'une autre voix se fit entendre. Yu se retourna vers la voix qui lui semblait plutôt familière et reconnu Monsieur Hinoto, le directeur du pensionnat. Mais.. Que faisait-il ici? Ce n'était pas l'heure de visite pour la famille? .. Mais oui.. alors, le directeur aussi faisait parti de la famille de Kei? Mais quel lien avaient-ils, Katsuo, Monsieurs Hinoto et Shykeirô? Yujin se sentait plutôt a part dans cette situation familiale.. A`près tout, le seul lien qui liait Shykeirô dans un lien "familiale" était le fait qu'ils étaient ensemble...
Enfin bref...

Les joues du jeune Mazashi s'empourprèrent légèrement lorsqu'il vit le clin d'oeil du directeur lui était destiné. Mais il ne disait plus rien... Les laissant parler entre eux... Ils semblaient avoir oublier Yujin dans cette situation.. Particulièrement Katsuo...
Yu se sentait si mal a l'aise... Il n'avait rien a faire ici, se disait-il.... S'était a la limite de se demander pourquoi il était venu.. Bien sûr, sétait pour voir Shykeirô parce qu'il s'inquiétait de le savoir a l'hopital... Mais maintenant qu'il le savait aussi entouré de proche, il se sentait... Inutil ici... Il prenait de la place pour rien dans la pièce... Il n'avait rien a dire... Et ne faisait que se sentir plutôt mal a l'aise...

Alors, finalement, Yujin décida discretement de partir... Il ne voulait pas plus déranger... Il se retourna doucement pour sortir de la pièce.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mer 30 Jan - 16:04

"Un cobay, un cobay! Peut-être, mais ils me doivent quand même des remerciements. Ce n'est pas un traitement en douceur ces prototypes...Disons que si je pouvais éviter de les avoir...Bien que j'ai hâte que la réparation soit finit..."

Kei s'assombrissait à mesure qu'Al parlait. Malheureusement, son grand frère gagnait toujours. Il devait trouver un moyen d'éviter de retourner à Bokura. Son orgueil était tel qu'il préférait se tuer plutôt que de se rasseoir sur une chaise de la sorte un jour. Juste à y penser, un frisson de dégoût lui parcourut l'échine. Il allait tuer quelqu'un dans les prochaines 24 heures, il le sentait jusqu'au plus profond de lui-même.

"Al, tu ne pense quand même pas à m'infliger ça. Debout et avec les prototypes j'étais peut-être effrayant, mais vulnérable et en chaise roulante, je serais bien vite la victime de vengeance. Sauf le respect que je dois à mon grand frère, je refuse d'y retourner."

Il ne hurlait pas, mais il était furieux. Par contre, il avait appris à se retenir devant Al. Il savait son passé et savait de quoi il était capable. Il n'avait jamais eu peur de lui, mais la présence était la meileure chose. Enfin, il avait déjà eu peur et parfois même cette peur revenait, mais il adorait son frère plus que tout. D'ailleurs, sans Al, Kei serait demeuré une vrai bête sauvage errant dans les rues sans rien pour guide...

"Il leur faudra une énorme dose dans se cas là."

Répondit-il à son frère à propos de l'endormir. Il était habitué maintenant et une forte dose était nécessaire pour l'endormir complètement. Comme quoi porter les prototypes n'avait pas eu que des désavantages. Puis il sentit que Yujin se préparait à partir. Ne voulant pas qu'il le laisse seul et ne voulant pas qu'il se sente à part, il le retint par la main et le força à s'asseoir à côté de lui dans le lit. Il serra discrètement la main, signe subtile qu'il ne voulait pas qu'il parte. Il lui laissait toujours le choix évidemment. Il ne pouvait pas l'obliger à rester s'il ne le voulait pas.

"Oui Kats, nous pouvons lui donner maintenant. C'était notre but en allant magasiner, non?"

Dit-il à son fils en souriant.

(Peut-être rammener d'autre peuple... Mais bon, à vous de juger.)

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 26
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mer 30 Jan - 19:41

Voila que les frères se parlaient. Katsuo ne voulait rien ajouter. Il savait très peu de chose sur les jambes de son père. C,était un sujet qu'ils n'avaient pas parler ensemble encore.

Il savait son père furieux. il était pareil, lorsque cela concernait quelque chose qui pouvait troubler sa réputation cela le choquait vriament et se montrer invalide ainsi devant tout un pensionnat ce ne devait pas être vraiment plaisant.

À la réponse de son père, Katsuo prit le sac qui était par terre et le donna à son parrain.


~On n'a penser à t'acheter ça pour te remercier d'une certaine façon.

Il lui tendit le sac qui contenait trois encyclopédie. Une sur les arts martiaux, une sur les plantes et l'autre sur les langues. Mais ce qui le troubla un peu, c'était que Kei avait pris Yujin par la main. Il regarda donc son père avec des yeux interogateur... Peut-être allaient-ils en parler plus tard.

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
Al-Tar Hinoto
Directeur du pensionnat
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 26
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   Mer 30 Jan - 20:33

Al écouta son frère déblatérer sa colère sur lui. Oh, il le savait en colère, il avait beau le cacher, Al n'était pas né de la dernière pluie et vraiment pas XD. Il écouta le reste de son déboir en silence, comme si de rien n'était. Puis, il vit que son frère s'était décidé à prendre la main de son amoureux devant son fils. Un sourire presque paternel étira ses lèvres de vieil homme malgré qu'il n'y paraissait pas.

"T'infliger? Oui, t'infliger une leçon peut-être petit frère. Il serait temps que tu prenne tes responsabilités en main. Tu ne peux pas en tant que surveillant, dire que tu t'en va à cause de ta condition, en tant que patron je peux t'interdire les vacances auxquelles tu penses et ce sans remords."

Fit la voix douce et calme du directeur malgré ses paroles chargées de reproches. Puis, il entendit la douce voix de son filleul et neveu. Souriant, il tourna la tête vers Katsuo et vit le paquet dont il était question. Il prit le sac dans ses mains et en sortit les trois encyclopédies. Un doux sourire étira ses lèvres. Déposant les livres dans le sac et le sac sur la table de chevet, il se dirigea vers son neveu et le pris dans ses bras.

"Merci Katsuo..."

Il lui fit un clin d'oeil et regarda son frère. Sachant qu'il avait encore plus d'orgueil, il ferait de meilleurs remerciements rendu au pensionnat lorsqu'ils seraient seuls.

"Merci Kei."

Il alla se remettre de l'autre côté du lit, restant debout. Il fit ensutie silence.

(Seii maintenant?)

_________________
Seiishi!
*Rougit..*
Te déteste^^
______
+La douceur est ma force lumineuse, la cruauté est mon double+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le destin frappe [suite]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le destin frappe [suite]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le malheur frappe une nouvelle fois [Loup]
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» [Flashback] Quand la mort frappe à votre porte... [Clos]
» "Le destin ne nous lâche pas"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat Bokura :: Flood Powaaaaaaaaaaaaa!!!!!! :: Souvenirs-
Sauter vers: