Le pensionnat Bokura

Le pensionnat de l'art
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Al-Tar Hinoto[À finir]

Aller en bas 
AuteurMessage
Al-Tar Hinoto
Directeur du pensionnat
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Al-Tar Hinoto[À finir]   Dim 18 Fév - 17:36

Prénom:
Alkanen Tarakoya

Nom:
Hikari

Origine:
Russe-Japonaise

Surnom:
Al-Tar

Âge:
À une apparence de 30, c'est tout ce que je peux dire^^Car c'est impoli de demander l'âge à quelqu'un.

Poste:
Directeur du pensionnat Bokura

Art pratiqué:
Dessin, Théâtre

Art martiaux pratiqué:
Kendo, Kyûdo

Description Physique:
Déjà en le regardant, on peut dire que Al à une apparence assez séduisante et qu'il est très bel homme.
Ses cheveux, d'un noir argenté profond, tombent doucement sur son visage dont les traits fins encadrent très bien son caractère. Malgré tout, il n'est pas pour autant féminin. Ses yeux, d'un vert émeraude brillant et pétillant son encadré par des cils assez longs, mais qui font très bien ressortir la couleur de son regard. Ses lèvres, minces mais assez colorés, sont toujours étirées d'un doux sourire.
Sans avoir les épaules trop carré et la taille trop dur, il à une carrure d'apparence frêle, pourtant, il ne faut jamais se fier à l'apparence. Ses bras sont tout juste bien proportionnées avec le reste du corps, et ses longs doigts fins ne sont aucunement rugueux et sont terminés par des ongles qui semblent manucuré, même si en réalité, ils sont ainsi de nature. Il est assez musclé et de grande taille. Ses jambes sont solides. Sa peau est très pâle.
Son style vestimentaire peut paraître bien étrange pour ceux qui le connaissaient en tant qu'homme d'affaire. Déjà, son visage, à la place de comporter des lunettes normales, a l'oeil droit encadré d'une lunette simple comme il se portait il y a plusieurs années. Sa chemise au manche bouffante est très ouverte au niveau du torse et se ferme plus bas au niveau du ventre, tout en cachant son nombril. Son pantalon, beige et plutôt léger, lui donne l'allure des libertins des temps anciens. Son allure par contre va très bien avec son apparence physique, ce qui fait que personne ne lui reproche d'être décalé de plusieurs siècles dans la mode

Description Mental:
Al est quelqu'un dont une citation pourrait en être la révélation; les apparences sont trompeuses. Car bien que la plupart du temps il réagisse toujours de la même manière, il peut devenir le contraire de ce qu'il paraît.
Premièrement, Al est quelqu'un de très compréhensif et de très agréable à côtoyer. Il aime les discussions simples sur tout et sur rien, et même sur les débats des choses de la vie. Bien sûr, les débats qui virent à la violence ne l’intéressent guère. Il prône toujours pour une approche plutôt calme et douce. Il est très sage et surtout, il est très prudent dans n'importe quelle situation. Il se montre aussi généreux et est une oreille très attentive pour quiconque à des problèmes sur le coeur ou bien dans la vie. Il est très modeste et contrairement à ce que l'on peut penser, les compliments l'embarrassent et il préfère ne pas en recevoir, ce qui ne l'empêche par contre pas d'en faire aux autres.
Il est quelqu'un qui peut se montrer timide en certaine circonstance, mais surtout, il se sous-estime souvent, s'abaissant à un niveau qui n'est pas le sien. Il est très humble et fait preuve d'humilité. Il lui arrive de faire, pour le bien d'une personne, de lui cacher quelques vérités en pensant la protéger ainsi d'éventuels problèmes, ce qui parfois en crée d'autres. Il est mélancolique et souvent nostalgique, surtout en regardant le ciel ou bien les vagues d'une étendue d'eau qui bougent au gré du vent. Il est très poétique et adore les paysages, qu'il dessine souvent lorsqu'il a des temps libres. Il est un homme très déterminé qui fait toujours tout pour parvenir à ses fins, sans jamais être agressif ou violent.
Par contre, lorsque cela touche ses proches, Al peut très brusquement changé. Il peut devenir très protecteur et sermonner parfois avec beaucoup de force et d'autorité. Si une injustice est commise, il essaie de la régler avec douceur, mais il lui arrive de perdre patience. Malgré tout, ses perte de patience sont souvent du à un trop grand stress venant de soit son travail, ou soit les bêtise qu'il doit réparé derrière son frère. D'ailleurs, s'occuper de lui et de ses jambes a été très difficile pour Al au début, ce qui fait qu'il se sent plus protecteur envers lui.
Bref, c'est un homme plein de charme;)

Signe particulier:
Si on ignore le fait que malgré son âge avancé Al n'a qu'une apparence de 30 ans, le directeur n'a qu'un signe particulier dont il n'est quand même pas très fier. C'est une sorte de tatou noir et rouge. Il est surtout composé de ligne formant des alignements et des lignages très étranges. Cela semble former un symbole ou un nom. Le meilleur terme serait symbole, car il est celui d'une très ancienne association criminelle qui rendit la vie dur au service de police.

Histoire:
Alkanen est né en Russie d'une mère russe et d'un père japonais. Ils étaient bien aise, car le père avait une petite fortune qu'il ne dépensait que pour sa famille, donc la belle vie était là. La première année du jeune Hikari fut très belle, car ses parents s'occupaient beaucoup de lui. Il grandit dans cette belle famille pleine d'amour.

Il jouait souvent avec son père lorsque celui-ci revenait de travail, et apprenait à parler avec sa mère. Ce fut d'ailleurs son premier mot. Puis, quand il sut parler, sa mère lui apprit à lire. Il n'avait pas encore cinq ans, mais sa mère voulait lui faire l'école à la maison, comme ça elle serait sur que son fils ne se ferait jamais rabrouer par des camarades de classe méchants. Le père trouvait que cela le rendrait certainement solitaire, mais il laissa la mère faire ça, mais lui fit promettre de mettre Al à l'école lorsqu'il serait en âge d'aller au lycée. Le temps passa et Alkanen eu enfin 5 ans. Malheureusement, ce ne fut pas la plus belle de ses années.

Son père fut capturer, puis tué par la mafia russe. Il n'avait rien fait de mal d'après les officiers de police, mais la mère savait très bien qu'il travaillait secrètement pour une association anti-terroriste et anti-mafia. Elle fut donc seule pour continuer à élever Al. La même année, la mère et l'enfants partirent de Russie pour aller au Japon. Là, elle continua de les élever de son mieux. Elle mourrut un an après la mort de son mari et il se retrouva seul. il fut retrouvé par une bande de criminel qui commença à l'élever comme l'un des leurs

Son caractère, étant facilement modelable à cet âge, devint bien vite sombre, cruel et sadique. Il n'avait que six ans et pourtant déjà il était vulgaire et aimait regarder ses nouveaux parents tués des gens. Il les regardait faire en espérant un jour pouvoir le faire lui aussi, pouvoir avoir la chance de faire souffrir le monde entier. C'était à cause d'eux que ses parents étaient morts, ce peuple que ses 'parents' tentaient d'éliminer. Bien sûr, Al n'était pas traité avec violence dans cette bande de criminel, mais il voyait le regard des autres. Une chance que ses 'parents' étaient chefs...

À 9 ans, il eu sa première arme, à sept ans il tua sa première victime. Et à sept ans, il connu la souffrance. C'était un de ces jours où ses 'parents' partaient pour punir les imbéciles. Alors il se retrouva tout seul avec une horde d'homme. Ils font quoi les hommes habituellement lorsqu'une proie est trop facile? Et oui, vous avez compris. C'était la première fois où il souffrait autant de sa vie. Lorsque ses 'parents' revinrent, il pleura longuement. En colère, car il savait qu,Al leur serait d'un grand secour pour l'avenir, il lui permi de tuer ceux qui lui avait fait ça. Ce qu'il fit, avec un sadisme si énorme que les parents furent fiers de lui et que les autres n'osèrent plus y touchés.

À 10 ans, il partit avec ses parents à la chasse à l'innocent. Ils tuaient tous ce qui bougeaient et faisaient bien attention pour ne aps se faire tuer. En faites, les parents protégeaient surtout leur enfant. Il revinrent ensuite à leur 'base'. Beaucoup étaient morts, mais Al et ses parents étaient toujours vivant. Pendant cinq ans il vécu ainsi, jusqu'à ce que ses parents décident de l'envoyé à l'école. Il n était quand même content, car comme ça, il pourrait apprendre plein de choses et même peut-être comprendre comment foncitonne le cerveau des agents de police. Il pourrait peut-être s'en servir contre eux par la suite. Il entra donc à l'école, voulant faire plaisir à ses parents. Évidemment, ses premières annes à Bokura furent tres mouvementée, mais il finit par s'y accoutumé. Il s'était fait beaucoup d'amis, mais seulement parmi ceux qui aimaient faire de mauvaises blagues et de mauvais coups aux autres.

Il passa ainsi ses sept années dans ce pensionnat qu'il adorait. Puis il partit rejoindre ses parents. Ils était fier de lui et de ce qu,il était devenu au long de son séjour dans cette école. Puis, il pu enfin participer plus et devint le nouveau chef. Il se fit tatouer leur sigle sur le dos et participa à tous les meurtres, vols, bagarres et même les grosses batailles entre la police et les criminels. Il devenait de plus en plus sadique, jusqu'à ce qu'un jour, quelque chose le ramena sur le droit chemin.

Il rencontra un homme, vieux, dont il avait eu la mission de tuer. Après, tout, tuer un veillard, ce n'était pas compliqué, mais il eu une émotion étrange au fond de lui, qui le fit arrêter devant le vieil homme.

~Alors tu es bel et bien Al-Tar? Le chef de cette association. Pourquoi n'en finis-tu pas maintenant

-Je ne comprends pas vieil homme ce qui m'empêche de te tuer.

~Peut-être que tu commence à comprendre, en ton plus profond, que tuer est mal et que torturé fais mal

-J'espère que cela fait mal pauvre fou, c'est justement le but visé!

~Pourquoi es-tu devenu si cruel. Tu n'étais pas ainsi. Maintenant, écoutes-moi, tes parents sont morts hier, ils ont laissé leurs enfant tout seul. Il s'appelle Shykeirô Hikari et il a été prit par l'orphelinat.

-Tu mens vieux, mes parents sont morts!

Mais le vieil homme était déjà mort. À cause de son âge avancé, ses forces avait diminué. Heureusement pour lui, il était mort de vieillesse, sans douleur ni remords. Alkanen lui partit de chez le vieil homme et, sans qu'il n'en comprenne la raison, ses pas le guidèrent vers l'orphelinat. Il regarda par la fenêtre, puis aperçut un enfant qui semblait lire. Il semblait si jeune. Donc il était certainement surdoué. Puis, l'enfant releva les yeux vers la fenêtre et le vit. Instantanemment, il fut envahi d'amour fraternel pour ce petit. Il avait les yeux de sa mère. Le vieil homme n'avait donc pas mentit, ce garçon était son frère.

Sa décision enfin prise, il repartit vers chez lui où il fit ses bagages. Ses parents, qui étaient redus un peu vieux, ne dirent rien cotnre son départ, par cotnre, les autres membres de l'association se disaient qu'il étaient une menace si il partait. Il pourrait très bien tout dire à la police. C'est ainsi, que le soir même où il partait, Alkanen se fit brutalement massacrés par les gens de son groupe. La seule chose qu'il réussit à faire, ce fut de se traîner jusqu'à Bokura, où il s'évanouit devant l'entré. Le directeur de cette époque le reconnut le lendemain matin et l'emporta à l'intérieur de l'école. On le soigna, mais la marque dans son dos, symbolisant son appartenance à son ancien groupe, laissèrent les gens glacés. Il eu beaucoup de mal à approché les autres, mais au bout de deux ans, alors que le directeur partait pour sa retraite, il eu la proposition de devenir le directeur de Bokura. Il accepta avec grande joie.

Son caractère avait désormais changé, et si au début de la première année il avait été froid et distant, il était maintenant chaleureux et doux. Ce qu'il trouvait dommage, c'était que son frère n'avait pas encore l'âge pour venir au pensionnat. Ce qui ne l'empêcha pourtant pas d'aller à l'orphelinat et d'exiger que son frère soit inscrit à Bokura dès qu'il en aurait l'âge. Surtout que les talents du jeune garçon était très visible. Il aurait la joie de le voir à son école.

Puis les années passèrent et Shykeirô entra enfin à Bokura. Vu qu'ils se connaissaient déjà, les deux frères furent bien heureux de se retrouver. Al surveilla étroitement l'avancé de Shykeirô, mais malheureusement, un voyage d'affaire pour financer Bokura, l'empêcha d'être là lorsque Kei se fit impitoyablement blessé par d'autres élèves. Il ne fut là qu'une semaine plus tard et ce fut pour retrouvé son frère dans un lit d'infirmerie. Il l'encouragea à tous les jours, mais quand il aprit que Kei serait obligé d,aller en chaise roulante, Al perdit confiance et espoir. son petit frère serait obligé de vivre dans cette misère pour le reste de ses jours. Cela plongeait Al dans une immense tristesse.

Puis, l'espoir revint lorsqu'un coli arriva de leur pays natal. C'était un prototpe encore à l'essaie, mais c'était mieux que rien. Kei put enfin remarcher correctement, mais jamais son humeur ne s'améliora. Puis, les années passèrent et Kei repartit de l'école, laissant Al tout seul à l'école. Il ne revit plus son frère, jusqu'à ce que ce dernier revint, l'âme en peine. Alkanen apprit ainsi que Kei s'était fiancé, mais qu'à cause d'une chicane stupide, son amour, Saki, était partie sans dire mot. Kei lui demanda de rester à l'école, Al accepta.

Il apprit ensuite par cette même Saki, qu'elle avait eu un fils de Kei. Katsuo, qui allait venir à l'école. Lui qui connaissait Saki avant, trouvait que cette dernière était devenue sombre et sans vie. Peut-être à cause de son mari, Teko, qui était l'un des agresseurs de son frère. Puis, il se fit un plaisir d'acceuillir Katsuo et de lui révéla qui il était. Il ne dit par contre pas, ni à Kei, à Katsuo que le surveillant était son père. Ce qui lui fit le plus de mal, ce fut lorsque Kei commença à brutaliser les élèves. Il blessa très souvent Katsuo.

Puis, l'année finit et les deux Hikari restèrent à l'école. Puis, l'année reprit et maintenant Al espère que celle-ci sera bien mieux que les autres. Pour lui, pour Kei, pour Katsuo et pour tous les élèves de ce pensionnat. Le penssionnat Bokura.

Orientation sexuel:
Homosexuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 27
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Al-Tar Hinoto[À finir]   Lun 23 Nov - 17:18

Mon cher Al-Tar... Sais-tu ce qu,il te manque?

Le comment il a découvert ces arts.

Tu me déçois... après tout ce temps...

xDDD Après tout est okay ^-^

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
 
Al-Tar Hinoto[À finir]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vais finir vieille fille si ça continue XD
» Finir le jeu
» Brevet où comment finir en beauté l'année scolaire...
» Finir une histoire
» Harry aurait du finir avec Hermione selon J.K Rowling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat Bokura :: IMPORTANT!!! :: Les fiches :: Du personnel :: Masculins-
Sauter vers: