Le pensionnat Bokura

Le pensionnat de l'art
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Shykeirô Hikari

Aller en bas 
AuteurMessage
Shykeirô Hikari
Administrateur Patient et Sévère | Surveillant et suppléant
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2006

Feuille de personnage
Âge :: 32 ans

MessageSujet: Shykeirô Hikari   Sam 25 Nov - 23:56

Prénom: Shykeirô

Nom: Hikari

Origine:
Il ne le sait pas lui même.

Surnom:
Kei pour les professeurs et d'autres un peu moins gentils de la part des élèves.

Âge:
36 ans

Poste:
Surveillant et suppléant

Art pratiqué:
Arts de la scène

Art martiaux pratiqué:
Kendo

Description Physique:
Le physique de ce personnage peu affable revoi très bien l'image qu'il donne de lui à ceux qui le rencontre. Ses cheveux noirs ténèbres descendent gracieusement jusqu'à ses épaule symétriques. Ses yeux aussi ténébreux que sa chevelure ne laissent aucunes émotions les pénétré. Son regard et perçant et terrifiant. Peu d'élève ont le courage de le regarder dans les yeux. Son corps qui semblent frêle à cause de ses vêtements et en fait musclé et bien proportionné. Son visage volontaire et séduisant fait renoncer toutes demandes étant donné ses traits dures et sévères. Malgré sa beauté, le réflexe des gens est la fuite, et non l'approche!

Description Mental:
Premièrement, on peut dire que Shykeirô Hikari est un homme d'une complexité très élevé, donc difficile à cerner dans ses états d'âmes et ses émotions. Ses vêtements noirs exprime très bien ce qu'il est...

Avec les élèves, la plupart du temps, il est quelqu'un de très sombre et de refermé sur lui-même. Pour lui, les étudiants ne sont qu'une bande de fénéants qui ne savent rien faire dans la vie. Ils sont juste bons à énerver les professeurs et à donner du fil à retorde au concierge. Il est toujours sec avec eux et se montre aussi froid et désagréable. Il est très sévère et pourrait punir un élève simplement à cause que sa respiration semble suspecte. Il s'amuse à les mettre en colère ou à les faire souffrir. Une simple petite conduite hors de la norme met dans de beaux draps tout élève tombant sur lui lors du méfait. Il semble injuste et surtout, il n'a aucun respect pour ces étudiants qui n'en montrent pas plus au personnel du pensionnat. Il ne parle pas beaucoup et ne se lie jamais avec les élèves. Il a une bien piètre opinion d'eux et trouvent n'importe quel prétexte pour essayer de les renvoyer.

Avec le personnel, c'est un peu différent. Il se montre quand même froid et distant avec une arrogance peu commune, mais il sait aussi se montrer agréable et digne de confiance. Par contre, dès que quelqu'un essaie de s'imiscier dans sa vie, il se met aussitôt sur la défensive violente et devient agressif. Il n'aime pas beaucoup la compagnie des autres, même s'ils font parties du personnel et qu'ils sont suposés être du même camp que lui. Il leur parle surtout par politesse, mais il peut parfois les aider dans des problèmes qui ne sont plus dans leurs cordes.

En faites, seul le directeur de l'école a son entière confiance et son respect. Il est même presque amical avec lui, mais en reste tout de même le protecteur farouche de son intimité.

Signe particulier:
Il a une cicatrice qui par du haut de la nuque jusqu'au bas de son dos.
Ses yeux sont pairs et change de pigmentation selon son humeur

Histoire:
Kei est né quelque part dont le souvenir lui est inconnu. La seule chose qu'il sait, c'est qu'il arriva ici à l'âge de 11 ans et qu'il fut placer dans un orphelinat immédiatement après son arrivé au pays. À cet âge là, il était tout simplement adorable et les femmes qui le gardaient lui et ses amis l'adoraient et le trouvaient très charmant. D'ailleurs, il était toujours poli avec elles et jamais il n'avait fait quelque chose pour les déplaire. Il était un orphelin modèle et ne rechignait jamais. Par contre, aucune famille ne voulut l'adopter à cause de crise de rage qui le prenaient violemment et qui obligeait ses gardienne à l'enfermer pendant une heure, parfois plus. Kei vit donc tous ses amis partirent avec leur nouvelle famille tandis que lui resta là, de nouveau seul, délaisser de tous sauf des gardiennes qui l'aimaient comme une mère aime un fils. À douze ans il se montrait d'une intelligence rare et d'une motivation sans limite à l'apprentissage. Il apprenait les mathématiques, l'anglais, le français, l'histoire, les langues, la biologie et tout les reste au sein même de l'orphelinat. Il n'avait vu rien d'autre que le bâtiment et la cour où les orphelins avaient le droit d'aller jouer.

À treize ans, tout changea dans la vie du pauvre orphelin. Tout d'abord, son orphelinat l'inscrivit dans un pensionnat, car les enseignements de sa 'maison' devenaient trop basiques pour a soif d'apprendre de Kei. Il fit donc ses valises avec beaucoup d'entrain et quitta ses mères adoptives pour la rentrés scolaire. Bien entendu, il ne savait point ce qu'était cette école, mais il avait bien hâte de le découvrir.

Lorsqu'il entra pour la première fois à l'intérieur du pensionnat, sa première émotion fut l'émerveillement, car jamais il n'avait vu autre chose que les murs bleu de son orphelinat. Là-bas, tout était bleu, ici, le style du bâtiment était plus concret, moins ordinaire. Il sentit enfin que sa vie commençait doucement à s'améliorer. Il vivait enfin! Lui qui avait si souvent raison d'aventure se voyait servit. Les cours que proposa l'école l'interessèrent beaucoup. Il prit des cours de Kendo, de Karaté, de Dessin, de Peinture, d'Art de la Scène et de Chant. C'était bien différent des cours qu'il avait l'habitude d'avoir et cela ne fit qu'animer sa soif de savoir qui déjà relevait le nouveau défi. Il apprit le passé de célèbres peintres, surtout dans des recherches personnelles, car les cours étaient plus partique que théorique. Il devint rapidement clair pour les professeur que ce gamin avait du talent à revendre. Meilleur comédien de son année, il acceptait les compliments de ses professeurs avec humilité ce qui le fit monter dans l'estime des adultes. Une seule année suffit pour que son nom soit connu.

La deuxième année dans ces murs se passa tout aussi bien que la première. Il s'était fait des amis et avait pris quelques cours en plus. Puis sa troisième année arriva et ainsi passa deux autres années. Il avait maitnenant 16 ans, mais pourtant, sa soif de savoir, cette flamme qui lui brulait les entrailles sans pourtant lui faire de mal, ne s'était pas éteinte. Pourtant, avec l'adolescence arriva les ennuis. Il était devenu l'un des meilleur en classe de Kendo et quelques élèves, qui le détestaient depuis leur première année sous le même toit, n'acceptaient pas qu'il soit bon. Pour eux, il n'était qu'un vaurien, orphelin de surcoît, qui pensait être au dessus des autres. C'est avec cette seule raison qu'il commirent un acte irréparable.

Alors que Kei pratiquait le Kendo, comme à tous ces temps libres ou presque. Les élèves qui le détestaient étaient entré sans faire de bruit et l'avaient entouré sans prévenir. Il se retrouva ainsi, coincé au milieu d'un cercle formé par cinq élève, tous armés de leur arme de pratique. Enfin, à la seule différence que ceux-ci avec de vrais lames. Kei fut asez rapide pour pouvoir prendre une arme qui n'était pas en bois et à se défendre contre ses 'ennemis'. Il avait beau être excellent, contre cinq garçon, c'était assez difficile. Surtout qu'ils n'étaient qu'à un niveau au dessous de lui. Il résista ainsi pendant près de trente minutes, mais ils avaient plus grand nombre et lui s'était beaucoup entraîner, donc les forces lui manquait. Un moment d'inatention lui coûta gros. Une lame lui entailla le dos avec une puissance inouïe. Il se retrouva dans le coma et fut envoyer à l'infirmerie par un surveillant qui le trouva quelques minutes plus tard.

Ce fut grâce à la vitesse de ce surveillant que Shykeirô garda la vie. Une minutes ou deux de plus et il serait mort. L'infirmière réussit à soigner la plaie, mais l'élève studieux ne se réveilla pas de son coma. Dix jours passèrent, puis vingt, puis trente. Ce ne fut que le quarantième jour que Kei se réveilla enfin de de son état comateux. Ce réveil fut plutôt brutal, car il apprit que les dommages causé par la lame lui avait enlevé toute capacité de mouvoir ses jambes. Heureusement, ses bras avaient miraculeusement survécu(si l'on peut dire ça ainsi). Kei se fit donc obliger de se faire promener en chaise roulante pendant le reste de son année scolaire. Ce qui fut pour lui une vrai honte et surtout, un vrai problème, car les cours d'arts martiaux ne lui étaient plus vraiment accessible. Il ne put faire que le dessin et la peinture, chose plus ou moins difficile, même en fauteuil roulant. Cettte année là, il ne repartit pas pour l'orphelinat

Apprenant son état, ses mères adoptives, qui ne l'avaient jamais oubliés, firent tout leur possible pour trouver une solution. C'est ainsi, que lors de ses seize ans, alors que l'année recommençait, Kei reçut d'elle un cadeau. Cadeau qui émut beaucoup Shykeirô, et qui lui redonna courage. Elles lui avaient envoyer un système technologiques assez avancer. Fait d'un métal très résistant. Ces jambes métalliques et électroniques stimulait ses nerfs et ses articulations, lui permettant ainsi de marcher. Ayant passé tout une année cloué à son fauteuil, il n'hésita pas une seconde et put enfin remarché. Le début fut difficile, mais il s'y accoutuma très vite. Ttout redevint normal à part un petit détail. Le caractère de Kei changea des lors et il fut repoussé de tous ses amis et rejeter par les autres. Il finit ses études et quitta l'école.

À l'extérieur il erra sans cesse à la recherche d'un job. Il tomba sur une jeune femme qui fit fondre la glace dans le quelle était entouré son coeur. Il furent ensemble pendant quelques temps, mais elle finit par le quitter pour un autre. Il retourna donc à l'école où son frère l'invita à devenir professeur. Il refusa, mais accepta de devenir surveillant. Il y resta donc et commença son rôle. Il était redevenu l'homme méchant et cruel depuis que sa belle l'avait quitter. Il devint méprisant et ignoble envers les élèves.

Puis les années passèrent et un certain Katsuo entra à l'école. Seul Al savait que celui-ci était son fils dont la me`re avait accouché quelques temps après leur rupture. Mais lui, Kei, il ne le savait pas. Il détesta immédiatemetn cet enfant qui lui ressemblait trop, la martyrisant pendant de longues année. Aujourd'hui il est toujours fidèle à lui-même, ginoble et malheureux.

Orientation sexuel:
Son orientation est quelque chose qu'il n'a pas encore découvert, ne s'interessant pas à l'émotion que les gens appellent amour ou à la sensation que les gens nomment le plaisir.

_________________
+Be careful, I'm too dark than the darkness+
+простиньте мне-Forgive me+
+On ne traîne pas dans les couloirs...C'est dangereux...pour de pauvres élèves+
_______________
La cruauté est ma force ténébreuse, la douceur est mon double
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Hikari
*Admin* Étudiant de sixième année
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 27
Année ou poste : Sixième Année
Art pratiqué : Musique,Art(dessin,peinture),Art de la scène
Sport et/ou art martiaux pratiqué : Kyûdo et Kendo
Date d'inscription : 23/11/2006

Feuille de personnage
Âge ::

MessageSujet: Re: Shykeirô Hikari   Lun 23 Nov - 17:25

Kei, il te manque que deux choses :

- 5 lignes dans ta description physique et
- comment il a découvert ses arts.

Tu m'arranges ça s'il te plaît? merci!!!

<3

_________________
Maintenant que je t'aie, plus jamais je veux te perdre...
Était-ce le bon moment que j'ai choisi, père?
§Pourquoi la vie est si cruelle?...§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatbokura.forumactif.com/les-fiches-des-gars-f6/ka
 
Shykeirô Hikari
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nodox >> Hikari
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» L'oeil des Hikari
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]
» Récompenses grâce aux topsites, mois de Janvier !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat Bokura :: IMPORTANT!!! :: Les fiches :: Du personnel :: Masculins-
Sauter vers: